Déclaration de la marche pour l’accessibilté à l’eau et l’électricité pour tous


La Coalition des Alternatives Africaines Dette et Développement (CAD-Mali) après avoir réalisé deux (02) études dont l’une sur l’impact de la privatisation de la société de distribution d’eau et d’électricité au Mali (EDM) et l’autre sur l’hydraulique villageoise en août et septembre 2006 ;

Au regard des conclusions des deux études ;

Et Considérant que :

  • L’électricité est indispensable dans l’épanouissement de l’être humain et dans le développement économique du pays ;
  • Le coût de l’eau et de l’électricité est inaccessible pour la grande majorité des populations ;
  • L’accès à l’eau et à l’électricité est difficile au Mali même souvent avec les moyens disponibles ;
  • L’eau est un bien commun et son accès un droit fondamental et inaliénable ;
  • La privatisation de l’EDM a contribué à l’appauvrissement des couches à faibles revenus ;
  • La politique de desserte en eau et en électricité est discriminatoire (zones urbaines/zones rurales ; quartiers nantis/quartiers pauvres) ;

La CAD-Mali

Exige :

  • La non marchandisation de l’eau ;
  • La diminution du coût de l’électricité ;
  • L’accès des populations à faibles revenus à l’eau et à l’électricité ;
  • L’équité dans les politiques de desserte en eau et en électricité ;
  • La nationalisation de l’EDM ;
  • La séparation dans la gestion de l’eau et de l’électricité par la création d’un ministère chargé de l’eau et d’un ministère chargé de l’énergie ;
  • L’humanisation des services de l’EDM ;
  • L’augmentation de la tranche sociale à 100% ;
  • Une gestion rationnelle de la ressource eau et électricité.
  • L’exploitation des potentialités hydroélectriques dans le pays ;
  • Le développement de l’énergie alternative pour la desserte des zones sans électricité ;
  • L’instauration d’un tarif incitatif pour les industriels.

Bamako, le 24 Février 2007





Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Mcoul | Wara | SPIP